Horaires

Mairie B

48, rue du Colonel-Fabien

Du lundi au vendredi : 8h30 à 12h

et de 13h30 à 17h

Le service de l'Etat civil est ouvert jusqu'à 18h
le mardi et le jeudi

 

Samedi : 8h30 à 12h

Tél. : 01 43 86 37 37

 

Mairie A

48, rue du Colonel-Fabien

Du lundi au vendredi : 8h30 à 12h

et de 13h30 à 17h

 

Permanence

du Val-Pompadour

Ferme de l’Hôpital

Mercredi : 8h30 à 12h et 13h30 à 17h

Vendredi : 8h30 à 12h

Tél.: 01 43 86 37 99

Contact


   Le dernier Flash en pdf   
Publications

La Mairie recrute

Le CSV

  • ancienne-mairie.jpg
  • grande-rue.jpg
  • poste.jpg

Un peu d'histoire

Des domaines seigneuriaux

L'existence de Valenton remonte au 6e siècle, lorsque s'y installe une communauté rurale qui dépend de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés. Au 13e siècle, elle est connue comme étant le siège de deux seigneuries. Au cours des 18e et 19e siècles, de grandes propriétés comportant des "châteaux" sont édifiées. Les différents parcs qui existent aujourd'hui (parc de la Libération ou Jacques-Duclos) sont d'ailleurs issus de ces anciens domaines. La viticulture est alors l'activité essentielle.

Un petit village rural

Au tout début du 20e siècle, Valenton est un petit village rural de moins de 1000 habitants occupé en majorité par de grandes fermes et les jardins potagers des habitants. Ces derniers vivent essentiellement de la vente des produits qu'ils cultivent dans les foires et les marchés des alentours.

La population augmente

Après la Première Guerre mondiale, durant les années 1920-1930, le village se développe pour atteindre les 2 448 habitants. Le quartier du Val-Pompadour se forme progressivement jusqu'à compter 900 habitants au début de la Seconde Guerre mondiale. Un commencement de développement économique voit le jour. En effet, la ville connaît un apport massif d'une population ouvrière qui en moins d'une décennie va être plus importante que la population agricole "autochtone".

La Deuxième Guerre mondiale 

Entre avril et août 1944, Valenton est durement touchée par les bombardements alliés qui font plus de 40 morts et surtout des centaines de sinistrés. Le Val-Pompadour en ressort quasiment rasé. Mais la détermination et l'engagement du conseil municipal et des Valentonnais permettent au quartier de reprendre forme au fil des décennies. La zac* départementale du Val-Pompadour en est le résultat.

Le développement urbain 
En 1947, Fernande Flagon est élue maire de Valenton. Il s'agit d'une des premières femmes maires en France. Elle va initier la construction des logements collectifs, ce qui attire les ouvriers quittant Paris. En 1968, la Ville compte 10 539 habitants. La municipalité accompagne ce développement urbain en faisant limiter les hauteurs des constructions, en préservant les espaces verts et en faisant réaliser des équipements publics dans chaque cité.

Une ville à taille humaine
Dans les années 1970, l'urbanisation se poursuit, et à partir de la décennie 1980, la commune devient maîtresse de son aménagement et engage une action en faveur de l'implantation d'activités économiques. La population progresse plus faiblement puis se stabilise autour de 11 000 habitants. Ville urbaine à taille humaine, Valenton entend le demeurer. Et c'est d'ailleurs pour cette raison, qui résulte d'un choix politique, qu'elle ne compte qu'environ 13 000 habitants, tout en conservant une vraie dynamique de développement.

*zone d'aménagement concerté 

Les cartes postales présentées dans ce diaporama sont issues de la collection gérée par le service archives et documentation de la ville.

Voir le diaporama

Recherche

Suivre Valenton

le service Culturel

Valenton sur Facebook 


 

 

+ d'info

Service des archives communales

3, allée Fernande-Flagon

(Centre social Ambroise-Croizat,

sous la PMI)

Ouvert uniquement sur rendez-vous du lundi au vendredi

8h30-12h et 13h30-17h

Téléphone :

01 43 86 37 91 (responsable des Archives)

01 43 86 37 64 (responsable du Pôle documentation-archives)

 

L’AREV (Association de recherches et d’études de Valenton)


> En 1985, ce groupement de Valentonnais publie un premier livre où ils racontent l’histoire de leur ville à travers des textes fouillés et une iconographie souvent surprenante (Valenton des origines à nos jours). En 2006, ils éditent un nouvel ouvrage, cette fois consacré aux noms des rues et édifices de la ville (Valenton, l’origine du nom de ses rues) La commune de Valenton s’est bien entendu associée à ces initiatives en apportant son soutien logistique et financier.

L’AREV
17 chemin des Terres Douces
94460 Valenton


http://arev-valenton.fr/

Démarches administratives   Marchés publics  scolarité

  Carte du bruit à Valenton   

Valenton, c'est aussi

La plage bleue

site biblio

Vidéos/Diapos

La Tégéval