Une ville qui sourit à tous
Votre portail famille
toi, moi, Valenton

La Lutèce fera entendre sa voix !
La Lutèce fera entendre sa voix !

Lorsque de telles mobilisations surviennent, Valenton prend toutes ses couleurs !

Vendredi 11 octobre dernier, près de 250 locataires du quartier La Lutèce se sont réunis dans le préau de l’école élémentaire Henri-Wallon. La municipalité les avait invités pour recueillir leurs avis quant aux projets du bailleur social France-Habitation qui envisage une réhabilitation d’une partie de la cité et surtout de démolir 290 logements, en profitant du dispositif ANRU, soit le programme de rénovation urbaine du quartier.

D’entrée le maire Françoise Baud rappelait :« Le protocole que nous avons signé ensemble, France-Habitation et la ville, y compris avec les services de l’Etat, mentionne plusieurs engagements essentiels :  Rien ne doit se faire sans l’avis des locataires ; toutes celles et ceux qui veulent rester à Valenton et en priorité dans leur cité doivent pouvoir le faire. »

Elle a poursuivi : « Or, manifestement, France Habitation n’a pas l’intention de vous présenter ses projets. Puisqu’il refuse de le faire, et bien nous, nous vous alertons et nous vous faisons part de notre inquiétude ».

Cette inquiétude a été visiblement partagée par la quasi-totalité du public. De nombreuses personnes sont intervenues, avec beaucoup de sérieux, de gravité et d’arguments très solides, pour dire qu’il n’est pas question, en l’état, de démolir des logements mais qu’il convient de procéder à une profonde réhabilitation des appartements, en commençant par les dizaines de logements déjà indignes.

Des représentants de l’amicale des locataires ont annoncé qu’elle prendra toute sa place dans la lutte que de nombreux intervenants ont souhaité lancer pour faire entendre l’avis des habitants.

« Nous soutiendrons vos actions, ont réaffirmé le maire et son premier adjoint Laurent Périchon, et nous nous opposerons aux projets de démolition si la majorité d’entre vous les refusent ».

Parmi d’autres idées lancées lors des échanges, l’organisation d’une consultation de tous les locataires et par eux-mêmes est en gestation. A suivre…