Une ville qui sourit à tous
Votre portail famille
toi, moi, Valenton

Réception du tableau de l’artiste peintre Nathalie Alsonso

Monsieur le Maire, Metin Yavuz, recevait ce lundi 20 juillet en mairie des mains de l’artiste peintre Nathalie Afonso une de ses œuvres qu’elle a choisie d’offrir  à la ville de Valenton. Ce tableau met en lumière deux figures d’exception de la révolution française, Jean-Baptiste Belley et Pauline Léon…

Un peu d’histoire :

Jean-Baptiste Belley, né en 1746, esclave sur l’île de Gorée, racheta sa liberté et  participa à la guerre d’indépendance des Etats Unis d’Amérique. Nommé membre de la Convention nationale par la colonie de St Domingue. L’esclave  de île de Gorée, rappelant que l’abolition de l’esclavage était déjà entrée en vigueur à Saint-Domingue, fait voter l’abolition de l’esclavage dans toutes les colonies françaises (4 février 1794). Belley restera parlementaire jusqu’en juin 1797, date à laquelle il retournera à Saint-Domingue, pour y prendre le commandement de la gendarmerie. Destitué et arrêté en juillet 1802, sur ordre de Napoléon Bonaparte, Jean-Baptiste Belley fut déporté au camp de triage de Brest et de là envoyé à la citadelle de Belle-Isle-en-Mer avec Placide Louverture

Pauline Léon est une femme du XVIIIème siècle pas comme les autres. À l’époque, l’égalité homme-femme n’existe pas et Pauline Léon compte bien participer à la Révolution française et la révolution des femmes. Elle s’associe à Claire Lacombe pour créer « la Société des citoyennes républicaines révolutionnaires », un club uniquement réservé aux femmes où l’on étudie la loi et la Constitution. En 1789, Pauline Léon participe à la prise de la Bastille. Elle est pétitionnaire pour l’armement des femmes puis co-fondatrice de la Société des citoyennes républicaines.

Venez découvrir cette œuvre en Mairie.