Nous suivre
Une ville qui sourit à tous
Votre portail famille
toi, moi, Valenton

Reconfinement : les règles à suivre
Reconfinement : les règles à suivre

Le 28 octobre 2020, le président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire du 30 octobre au 1er décembre minimum. Le lendemain, le premier Ministre a précisé les modalités de ce confinement. Voici une synthèse des mesures qui s’appliquent.

Les crèches, écoles , centres de loisirs, collèges, lycées sont ouverts.
La restauration scolaire, le périscolaire et centres de loisirs sont  maintenus.
Le masque dès le CP est obligatoire. Les parents doivent munir leur enfant de masques. Des masques pour les oublis et les plus précaires seront à disposition dans les établissements.

 

Les services publics sont ouverts

 

Les visites en EPAHD sont autorisées

 

Les commerces de première nécessité sont ouverts

 

Les fleuristes ont une dérogation jusqu’au dimanche 1er novembre

 

Les cimetières sont ouverts

Les enterrements peuvent rassembler jusqu’à 30 personnes

Les marchés restent ouverts (en attente de confirmation)

 

Les sorties sont autorisées avec une attestation à raison d’1h dans un rayon d’1 km pour les promenades.

 

Les sorties sont autorisées pour les courses (1 heure) , les accompagnements en école, les urgences, les rendez-vous médicaux.

 

Les attestations de déplacement téléchargeables sur le site du Ministère de l’intérieur sont les suivantes :
🔺 Attestation de déplacement dérogatoire
🔺 Justificatif de déplacement professionnel
🔺 Justificatif de déplacement scolaire

 

Interdits

 

Les réunions privées sont interdites.

 

Les rassemblements publics sont interdits.

Les mariages possibles, mais pas plus de 6 personnes

Les déplacements sont interdits d’une région à l’autre à partir de dimanche minuit.

Les conservatoires et club de sports sont fermés.

Décret no 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire