Une ville qui sourit à tous
Votre portail famille
toi, moi, Valenton

L’opposition botte en touche

Jeudi 6 février 2020 se tenait le dernier Conseil municipal de la mandature, quelques semaines avant le 1er tour des élections municipales. A son ordre du jour figurait l’adoption du budget de l’année 2020, sur lequel nous reviendrons, mais aussi l’adoption d’un vœu présenté par la majorité municipale et intitulé : « Plus que jamais, solidarité avec le peuple palestinien, reconnaissance de son Etat et de sa souveraineté ». Tous les élus se sont prononcés pour l’adoption de ce texte, a l’exception des élus de l’opposition de droite (groupe Ensemble prenons en main l’avenir de Valenton), qui n’ont pas souhaité prendre part au vote.

«Le Conseil municipal n’a pas pour mission de s’occuper d’affaires internationales » a expliqué en substance Claude Leseur, pour justifier la position de son groupe. De son côté, le maire a rappelé que la ville est jumelée avec le camp de réfugiés de Balata (Cisjordanie) et que des relations étroites sont entretenues pour aider notamment les jeunes de Balata dans leurs études. Plus largement, rappelait Françoise Baud, qui présidait ce soir-là son dernier Conseil municipal en tant que maire, Valenton, de longue date, a toujours eu à cœur de défendre les grandes causes internationales pour combattre les injustices, pour défendre la paix, l’amitié entre les peuples. Or rappelle le vœu, le plan imaginé par Trump et Netanyahou le 28 juin dernier « est d’une violence inouïe pour le peuple palestinien. Ce n’est qu’un plan pour tuer la Palestine ». Ce qui ne peut laisser aucun démocrate épris de liberté indifférent.

Lire l’intégralité du vœu.