Nous suivre
Une ville qui sourit à tous
Votre portail famille
toi, moi, Valenton

Les services - Environnement - Service espaces verts

Service espaces verts
Service espaces verts

Toute l’année, c’est aux agents du service des Espaces verts que revient la tâche d’entretenir, de préserver et de protéger les 21 hectares d’espaces verts que compte Valenton*.  En 2018, la Ville a obtenu une deuxième fleur au concours des Villes fleuries.

Le service Espaces Verts est composé de 14 agents. Leurs missions principales sont multiples et variées. Il s’agit d’abord de gérer et d’entretenir 21 hectares d’espaces verts de toutes sortes. Le responsable du service explique « Cela peut être les parterres, les stades, les écoles, le cimetière, mais aussi la voierie communale qui représente 22 kilomètres.» Les agents entretiennent aussi les abords des 19 hectares d’espaces naturels du bois Cerdon.

Il faut également assurer l’entretien et le remplacement des arbres de la ville. C’est l’équipe qui choisit les différentes essences d’arbres. Lorsqu’il faut planter, les jardiniers le font soit eux-mêmes, ou font appel à des spécialistes. Tout comme pour l’élagage, qui demande une technicité particulière.

« Fleurir la ville, le cœur de notre métier »

Autre mission du service : entretenir et fleurir la ville. «C’est le cœur de notre métier, ce que j’aime le plus. Traditionnellement, ce travail se réalise au printemps, mais nous essayons de fleurir de plus en plus en hiver. ça donne un peu de bonheur, ça égaye la ville. » poursuit le responsable.

L’équipe veille constamment à respecter les règles du développement durable à travers la gestion des espaces verts et leur démarche environnementale. Depuis quelques années, on assiste à un changement des techniques et des pratiques. « A Valenton nous sommes dans une démarche « zéro photo ». C’est-à-dire que nous n’utilisons ni pesticides ni fongicides pour désherber. A certains endroits, nous retardons le moment de la tonte. L’objectif est de créer un environnement plus favorable à la biodiversité, et cela fonctionne puisqu’on assiste à un retour de plantes, d’animaux et d’insectes qui avaient disparus. On voit maintenant des insectes, des tourterelles, des perruches, des moineaux et des chauves-souris qui reviennent. C’est signe de bonne santé !»

« II faut agir dès le plus jeune âge pour expliquer les bonnes démarches environnementales»

Le service des Espaces verts est également sollicité pour des initiatives en faveur de l’environnement. Des rencontres avec les jeunes sont régulièrement organisées, par le biais des bibliothécaires, notamment. « Nous avons même fleuri des bacs devant la bibliothèque avec eux. C’est très enrichissant pour les enfants, et comme ils sont particulièrement intéressés et attentifs, cela fonctionne très bien. Je pense qu’il faut agir dès le plus jeune âge, pour expliquer quelles sont les bonnes démarches en matière d’Environnement. Je suis certain que plus tard, cela portera ses fruits. »

L’entretien des espaces verts permet aussi de réaliser des actions de réinsertion avec des Valentonnais, comme c’est le cas avec l’association Confluences, à qui plusieurs chantiers ont été confiés.

*Sur l’ensemble de la ville, si l’on compte les parcs départementaux et autres surfaces publiques, la ville totalise 80 m²d’espaces verts par habitant, 8 fois plus que la moyenne régionale.

Un patrimoine préservé et valorisé

L’eau, une ressource à préserver

La ville a mené une réflexion sur les différents moyens à mettre en œuvre pour économiser l’eau. Très tôt, la solution du paillage a été choisie, d’une part pour sa facilité de pose, d’autre part pour son efficacité. Le service des Espaces verts a retenu deux procédés : la paille compressée et la fibre de bois.

Economiser l’eau, c’est aussi choisir les espèces les plus adaptées à chaque site. Ainsi, dans les massifs arrosés manuellement, c’est l’agastache, peu gourmande en eau, qui est utilisée, ainsi que des vivaces.

Depuis peu, les sites où l’arrosage est automatisé font aussi l’objet de réflexion. Ainsi, les buses sont régulièrement remplacées par des plus récentes permettant une meilleure répartition de l’arrosage et donc des économies. De plus, un programme de séparation des réseaux irrigants les gazons et les massifs floraux a été réalisé.

CHIFFRES

  • 43000 euros, c’est le budget d’entretien des arbres
  • 40000 de budget annuel pour l’achat des fleurs l’été et l’hiver
  • 3000 euros pour l’achat d’engrais et de terreau

En savoir plus

Surface totale (Valenton) 42 000 m² dont 7 500 m² en pelouse, 15 700m² en prairies, 750 arbres en port libre, 260 mètres linéaires de haie et 13 650 m² d’arbustes en port libre.