Nous suivre
Une ville qui sourit à tous
Votre portail famille
toi, moi, Valenton

Ma ville - Carte d'identité de Valenton - Un peu d'histoire

Un peu d'histoire
Un peu d'histoire

L’existence de Valenton remonte au 6e siècle, lorsque s’y installe une communauté rurale qui dépend de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés. Au 13e siècle, elle est connue comme étant le siège de deux seigneuries. Au cours des 18e et 19e siècles, de grandes propriétés comportant des « châteaux » sont édifiées. Les différents parcs qui existent aujourd’hui (parc de la Libération ou Jacques-Duclos) sont d’ailleurs issus de ces anciens domaines. La viticulture est alors l’activité essentielle.

Un petit village rural

Au tout début du 20e siècle, Valenton est un petit village rural de moins de 1000 habitants occupé en majorité par de grandes fermes et les jardins potagers des habitants. Ces derniers vivent essentiellement de la vente des produits qu’ils cultivent dans les foires et les marchés des alentours.

La population augmente

Après la Première Guerre mondiale, durant les années 1920-1930, le village se développe pour atteindre les 2 448 habitants. Le quartier du Val-Pompadour se forme progressivement jusqu’à compter 900 habitants au début de la Seconde Guerre mondiale. Un commencement de développement économique voit le jour. En effet, la ville connaît un apport massif d’une population ouvrière qui en moins d’une décennie va être plus importante que la population agricole « autochtone ».

La Deuxième Guerre mondiale

Entre avril et août 1944, Valenton est durement touchée par les bombardements alliés qui font plus de 40 morts et surtout des centaines de sinistrés. Le Val-Pompadour en ressort quasiment rasé. Mais la détermination et l’engagement du conseil municipal et des Valentonnais permettent au quartier de reprendre forme au fil des décennies. La zac (zone d’aménagement concerté ) départementale du Val-Pompadour en est le résultat.

Le développement urbain

En 1947, Fernande Flagon est élue maire de Valenton. Il s’agit d’une des premières femmes maires en France. Elle va initier la construction des logements collectifs, ce qui attire les ouvriers quittant Paris. En 1968, la Ville compte 10 539 habitants. La municipalité accompagne ce développement urbain en faisant limiter les hauteurs des constructions, en préservant les espaces verts et en faisant réaliser des équipements publics dans chaque cité.

Une ville à taille humaine

Dans les années 1970, l’urbanisation se poursuit, et à partir de la décennie 1980, la commune devient maîtresse de son aménagement et engage une action en faveur de l’implantation d’activités économiques. La population progresse plus faiblement puis se stabilise autour de 11 000 habitants. Ville urbaine à taille humaine, Valenton entend le demeurer.

Pour un aperçu rapide du Valenton d’aujourd’hui : Ma ville – Carte d’identité de Valenton – En bref

Les cartes postales présentées dans ce diaporama sont issues de la collection gérée par le service archives et documentation de la ville.

Film de présentation de la ville

L'AREV

L’Association de recherches et d’études de Valenton rassemble des hommes et des femmes qui cherchent à faire vivre la mémoire valentonnaise par des récits, témoignages et souvenirs croisés de Valentonnais d’hier et d’aujourd’hui mais aussi à rassembler des documents, livres et objets ayant trait à l’histoire de la ville.

http://arev-valenton.fr

Le dernier livre de l’AREV

Livre AREV : Des femmes et des hommes - De la révolution française à la Libération

Martine Bennini, Bruno Servant, Valenton. Des femmes et des hommes de la Révolution française à la Libération, éditeur AREV, janvier 2017, 216 pages.
Cet ouvrage ainsi que les deux autres livres publiés par l’AREV sont consultables à la Bibliothèque de Valenton.

(http://biblio-valenton.fr/recherche-simple-opac/simple/Mots%20Sujet/0/valenton/ligne)
Valenton des origines à nos jours (1987)
Valenton, l’origine du nom de ses rues (2006)

Histoire de la plage bleue