Nous suivre
Une ville qui sourit à tous
Votre portail famille
toi, moi, Valenton

Les services - Environnement

Environnement
Environnement

En 2011, un nouveau projet intitulé «Environnement je m’engage !» a vu le jour. Il résulte d’une volonté municipale d’améliorer les pratiques des agents au quotidien, afin de protéger l’environnement mais aussi de réaliser des économies.

La Ville s’est dotée de vélos électriques pour les déplacements d’agents (service Environnement, gardes urbains) et systématise l’acquisition de véhicules motorisés électriques ou au gaz pour les services municipaux.

Actuellement, elle possède 5 véhicules électriques et 6 véhicules qui roulent au gaz sur l’ensemble de la ville. De même, la ville poursuit son engagement à préserver les déplacements doux par le développement de pistes cyclables (Coulée Verte), ainsi que de places de stationnement sécurisées pour les vélos.

Par ailleurs, le service des Marchés publics a mené un travail de groupement des achats, en incluant de plus en plus fréquemment des clauses environnementales dans ses marchés.

Les différents services ont stoppé l’utilisation d’herbicides, fongicides et d’insecticides depuis 1997 et se sont inscrits dans une démarche zéro-phytosanitaires y compris dans les infrastructures sportives et le cimetière bien avant que la législation ne l’impose.

Pour cela la ville a investi dans du matériel permettant de traiter tous les espaces en gestion écologique. Ainsi, les trottoirs sont traités par désherbage thermique et les bords de murs à la brosse métallique montée sur débroussailleuse.

Pour les caniveaux, des balais métalliques sont installés sur la balayeuse. Pour la gestion des pieds d’arbres, certains sont plantés en graminées et paillés, d’autres avec un semi de prairie fleuris et sur le secteur de marché, ils vont être recouverts d’un mélange de granulat de bois avec un cellulose qui permet le passage de l’air et de l’eau.

Dans les massifs floraux, la disparition de l’utilisation de produits phytosanitaires est compensée par l’utilisation de différents paillages (fibre de bois, paille compressée par exemple), par l’utilisation de griffe « trois dents » et par un désherbage manuel.

Soucieuse de sa biodiversité, la Ville teste la gestion différenciée sur un axe très fréquenté

Depuis, une orchidée pyramidale a été recensée sur le site. L’année suivante, ces efforts ont également été récompensés puisqu’on ne dénombrait pas moins de sept ophrys abeilles en pleine floraison, ainsi que des marguerites. Aussi, plusieurs zones sont gérées en fauchage tardif avec un panneau informatif à destination des habitants.